Deux années sont passées depuis mon dernier billet, beaucoup de choses ont évolué depuis, mais ma passion pour les sneakers est restée intacte. Pire, je dirais même qu’elle s’est aggravée !

J’ai toujours été très orienté Air Jordan OG, mais je me suis laissé tenté par une paire de Yeezy Boost 350 il y a un peu plus d’un an. Réticent au départ vis-à-vis du design global de la paire, j’ai tout de même fini par craquer suite aux retours unanimes concernant le confort de ce modèle.

Yeezy ? Kézako ?

Vous connaissez très certainement le rappeur américain Kany West ? De par sa musique ? De par sa femme Kim Kardashian ? De par ses frasques lors de ses récents concerts ou peut-être juste par ses collaborations avec différentes marques depuis 2009 sous l’appellation « YEEZY« .

Dans le domaine de la sneaker il a tout d’abord collaboré avec Nike, chez qui il lança en 2009 après 2 ans de développement le premier modèle de Nike Air Yeezy. S’en est suivi un second modèle en 2012, la Nike Air Yeezy 2 qui sortira en différents colorway jusqu’en 2014.

Leurs succès furent assez phénoménaux, la rareté des paires aidant (4000 paires pour chaque modèle environ), les prix à la revente se sont donc très largement envolés, atteignant près de 5000$ pour certains modèles.

Malgré ce succès, il décide de quitter Nike qui ne lui reverserait pas (ou pas assez) de royalties sur les ventes et entame une nouvelle collaboration dès 2015 avec Adidas avec la Yeezy Boost 750 (un modèle de sneakers montantes) puis en 2016 avec la première version de la Yeezy Boost 350. Les 2 modèles bénéficient de la technologie « Boost » d’Adidas, ce qui les rend si agréables à la porté. On a clairement l’impression de marcher sur une mousse au quotidien.

Yeezy Boost 350 V2

En septembre 2016 était dévoilé la V2 du modèle lors du Yeezy Season 3 Show avec quelqu’un point différenciant par rapport à la précédente version :

  • absence du « heel tab » à l’arrière de la sneaker,
  • présence d’une large « stripe » sur le côté avec l’écriture « SPLY-350« 
  • transparence de la semelle laissant apparaître le Boost d’Adidas

Le premier colorway fut gris avec une stripe orange fluo, s’en est suivi d’autres modèles noirs avec des stripes cuivrées, rouge, verte ou encore blanc cassé et enfin récemment 2 modèles se différenciant des précédents.

En effet, février 2017 voit la réapparition du heel tab à l’arrière de 2 nouveaux modèles :

  • noir sans strip mais avec le « SPLY-350 » en rouge, modèle dit « Bred« 
  • blanc zébré dit « Zebra« , modèle qui nous intéresse aujourd’hui.

Yeezy Boost 350 V2 Zebra

Comme dit précédemment, le modèle Zebra est sorti à la fin février 2017, on y retrouve des rayures noires, une stripe blanche, le « SPLY-350 » rouge et on y voit également le retour du « heel tab » propre à la V1.

Il s’agit du modèle sorti en disponibilité la plus limitée de toutes les Yeezy Boost 350 V2 sorties à ce jour. On parle de 4000 paires aux US et 4000 paires en Europe, ce qui est très très faible comparé à l’engouement autour de ces modèles. Le prix d’achat à la sortie de 220$(€) a ainsi aujourd’hui était multiplié par 8 sur le marché du resale. On trouve par exemple ce modèle aux environs de 1750$ chez Flight Club par exemple avant frais d’envoi, taxe d’import et TVA ! Un montant ahurissant pour une paire de chaussures… Reste alors une solution pour s’en procurer qui va en faire bondir plus d’un : les replicas.

Il faut savoir qu’on trouve des replicas sur le marché de toutes qualités, allant de la paire à 10€ sur les marchés qui ressemble vaguement à l’originale, à des modèles strictement identiques aux originaux utilisant les matériaux Adidas à des prix entre 120 et 160€. C’est cette dernière catégorie sur laquelle je me suis arrêté personnellement avec un modèle à 109$. Trêve de blabla, jugez plutôt ci-dessous ce modèle Zebra que j’ai reçu cette semaine :

Mon avis

On est face à un modèle de grande qualité mais qui présente tout de même quelques flaws vis-à-vis de la paire originale :

  • la boîte qui arrive un poil abîmée,
  • le texte qui devrait être un peu plus proche du heel tab,
  • la stripe inférieure qui manque un peu d’épaisseur,
  • la ligne de points sur le heel tab qui n’est pas très centrée,
  • la partie arrière qui manque un poil de hauteur.

Tout cela reste de l’ordre du détail, le plus important reste la qualité de finition, la qualité des matériaux (identique à l’originale), le confort de portée (identique également, dû à la présence de la technologie Boost d’Adidas originale dans la semelle) et le rendu visuelle qui sont tous au rendez-vous, c’est le plus important ! 🙂

Libre à vous de payer 1750$, libre à vous de ne rien acheter, libre à vous de payer 10, 60, 120 ou 180€. Pour moi dans tous les cas on reste sur du « Made in China » sur lequel le créateur ne touchera aucunes royalties (Adidas ou Kanye West ne touche rien des ventes sur eBay non plus…). Donc je n’en ai que faire et je n’ai absolument aucune gène de les porter. J’arrêterai quand la politique d’Adidas se rapprochera de ce que fait Jordan Brand, avec une dispo limitée, certes, mais qui laisse la place à (pratiquement) tout le monde d’en avoir le jour de la sortie. En attendant, ils ne font que le jeu des spéculateurs, rien de plus.

Donc si vous souhaitez vous les procurer, ça se passe par ici sur DHGate (photo non contractuelle :D) ou alors vous pouvez directement contacter le vendeur par WhatsApp à ce numéro : +86 137 9965 2260. Je vous conseille de prendre une demie taille de plus que votre taille normale, ces 350V2 taillant assez petit…