Pour ce nouveau voyage pratiquement un an jour pour jour après notre mariage, nous avions décidé de profiter de notre présence au Maroc pour l’Aïd al-Adha1, pour effectuer un roadtrip rapide de quelques jours dans une région du pays que je n’avais pas encore eu la chance de visiter : Ouarzazate et ses environs.

Jour 1 : Ouarzazate

Après 6h de bus depuis Agadir, nous voilà arrivés. Ouarzazate est une ville située au sud du Maroc entre Marrakech est le desert du Sahara. La région est particulièrement mantagneuse (Haut-Atlas) et desertique, elle est caractérisée par ses nombreuses Kasbahs2 et ses villages de de terre rouge (faites de terre argileuse et de paille). Ouarzazate ne fait pas exception, on y retrouve la grande Kasbah de Taourit (présente sur les billets de 50 dirhams) et la medina tout d’ocre vétue.

Quelques photos de la vieille ville :

Jour 2 : Aït Ben Haddou

Le lendemain, location d’une voiture sur place et départ vers Aït Ben Haddou. Le soleil est présent, la chaleur également, mais largement supportable. il faut dire que la saison est parfaite, ce type de voyage est fortement à éviter en été où les températures varies entre 40 et 50°, juste ça.

C’est parti pour la visite de cette petite ville et du Ksar (ensemble typique d’habitations entourées de murailles) qui fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il fut le théâtre de bon nombre de films parmi lesquels Gladiator, Prince of Persia, Game of Thrones, etc.

Direction ensuite Skoura. La ville en elle-même n’a que peu d’intérêt (nous ne l’avons même pas visitée), mais c’est les environs qui méritent le détour. On y retrouve de nombreuses kasbahs au milieu d’une immense palmeraie (plus de 130 000 palmiers), la plus connue étant celle d’Amerhidil présente sur les anciens billets de 50 dirhams.

Jour 4 : Les gorges du Dadès

Et on fini ce voyages par une centaine de kilomètres vers les Gorges du Dadès. L’occasion de s’arrêter à Kelaat M’Gouma, ville spécialisée dans la culture de la rose et des produits artisanaux/agricolent qui en découlent (eau de rose, savon, crèmes, etc.). Nous voilà ensuite sur les routes des gorges, celles-ci sont considérées comme parmi les routes les plus dangeureuses au monde. Pourquoi ? Des défilés de 200 à 500m de profondeurs et pratiquement aucune protection en bord de route. Hum. Le paysage offert n’en restant pas moins impressionnant !

To do next time

Le temps nous a manqué pour faire tout ce que nous aurions voulu dans la région. Les Gorges du Tadgha aurait également méritées d’être traversées, mais surtout, la proximité du desert (Merzouga) nous avez donné l’envie d’y passer 2 jours avec un bivouac/nuit dans les dunes… Mais ça sera pour une prochaine fois !


  1. appelé également « Aïd al-kabir« , ou encore en francais « fête du sacrifice« . Il s’agit de la fête la plus importante en Islam. Cette fête commémore la soumission d’Ibrahim (Abraham dans la tradition juive) à son Dieu, symbolisée par l’épisode où il accepte d’égorger son alors unique fils Ismaël1 sur l’ordre de Dieu. Après son acceptation de l’ordre divin, le Dieu envoie l’archange Gabriel qui substitue au dernier moment l’enfant par un mouton qui servira d’offrande sacrificielle. En souvenir de cette soumission totale d’Ibrahim à son Dieu, les familles musulmanes sacrifient un animal (bien souvent un mouton) selon les règles en vigueur. 
  2. A l’origine il s’agit de citadelles de fortification miliatire. Mais le terme peut également la ville historique.